Vendredi, 12 Avril 2013 16:29

L'exploit : Auriane Mallo Vice-Championne du Monde junior à Porec !

Auriane Mallo avril 2013 web

Un mois après son titre de championne d'Europe à Budapest, c'est un véritable exploit que vient de réaliser Auriane Mallo, sociétaire du Lyon Epée Métropole et pensionnaire de l'INSEP, en remportant la médaille d'argent et donc le titre de vice-championne du Monde à Porec en Croatie jeudi 11 avril.

Podium Auriane Mallo Porec web

Un mental à toute épreuve, voilà ce qu'on peut dire d'Auriane après sa performance. Car elle avait la pression, la jeune Lyonnaise : après son titre européen, elle s'était fixé l'objectif d'aller chercher une médaille aux championnats du monde. C'est dire si tout le monde (entourage, connaissances, entraîneurs, journalistes...) lui rebattait les oreilles avec ces fameux championnats du monde qu'elle ne devait pas, qu'elle ne pouvait pas, qu'elle n'allait forcément pas louper... Et pourtant, de mémoire de champions, nombre sont ceux qui perdirent leur moyens au moment d'aborder le plus grand des rendez-vous. À commencer par l'actuelle leader française en senior, Lauren Rembi, championne d'Europe junior l'année passée, qui trébucha aux championnats du monde en tableau de 16 sur l'estonienne Lehis. Il fallait donc se méfier et bien se préparer mentalement pour aborder au mieux ces championnats du monde...

Mais les qualifications du mercredi 10 avril ne débutèrent pas sous les meilleurs auspices : une absente dans la poule (qui allait forcément réduire ses chances d'être bien classée au tableau) et un lancinant mal de dos, contracté à l'entraînement quelques jours auparavant, et qui avait décidé de ne pas la lâcher... La première journée s'annonçait compliquée, mais Auriane sut tirer partie de ses faiblesses du moment pour rester sobre et efficace dans son escrime : 5 victoires en poule sur 5 matchs, n°13 du tableau sur 119 présentes. Pas exceptionnel, mais suffisant pour être exempte du tableau de 128 et reposer un peu le dos, puis pour expédier son match de tableau de 64 contre l'espagnole Centenera 15-6. La soirée à passer aux soins médicaux et la nuit de repos n'allaient pas être de trop, car c'est le lendemain qu'il faudrait faire feu de tout bois pour aller la chercher, cette satanée médaille !

Et le lendemain, dès son premier match, Auriane allait vite s'étalonner car elle avait face à elle l'américaine Van Loon, celle-là même qui lui avait causé tant de soucis en la battant à la coupe du monde de Laupheim. Auriane avait, depuis, pris sa revanche à la coupe du monde de Dijon : il s'agissait donc de la belle à Porec. Et celle-ci fut vite expédiée : 15-4 ! Oui Auriane était certainement dans un autre grand jour, ce qu'elle confirma immédiatement par un 15-6 face à la suissesse Brunner, qui venait d'écarter l'autre française encore en piste, Philippine Tachot.

Le match pour aller chercher la médaille fut une autre histoire, face à la rugueuse chinoise Xiang. Auriane fit preuve de ruse et utilisa la totalité des 9 minutes de la durée du match, pour triompher de la chinoise refusant d'attaquer (victoire 10-8). Cette même Auriane, viscéralement attaquante, qui, quelques temps auparavant, n'aurait pas été suffisamment patiente pour tirer le match au temps, montra ainsi qu'elle avait désormais suffisamment d'expérience et de maturité pour battre ses adversaires "sur leurs points faibles" (en l'occurrence l'attaque, pour la chinoise), y compris quand c'est contre nature ! Et, à la grande joie de la délégation française sur place et de tous ses supporters qui suivaient ses matchs sur internet, tout le monde pouvait désormais s'exclamer : "La médaille est dans la poche !"

En demi-finale, elle retrouva l'estonienne Lehis qu'elle avait déjà battue aux championnats d'Europe à ce stade... mais aucun match avec le même adversaire n'est réellement la redite du précédent. Car contrairement aux championnats d'Europe, c'est Auriane qui fut menée d'emblée 4-1. Puisant dans ses réserves, elle remonta et finit par égaliser 10-10 à la fin du 2ème tiers temps. C'est alors qu'elle produisit son effort, infligeant un 5-1 dans le dernier tiers-temps à son adversaire médusée. Elle était en finale !

Cependant, face à la russe Gudkova, championne du monde en titre, il fallait avoir une fraîcheur physique et mentale qu'Auriane n'avait plus. Elle avait laissé décidément "trop de plumes" dès les qualifications et dans son quart et sa demie pour faire jeu égal face contre cette russe talentueuse et très efficace. Quelques erreurs de début de match, l'écart devint trop conséquent, et malgré une belle remontée et un sursaut d'orgueil, Auriane s'inclina 15-9.

La déception de ce match fut en revanche vite balayée sur le podium, quand Auriane réalisa qu'elle avait accompli l'objectif qu'elle s'était fixé : aller chercher, en étant attendue, cette médaille dont la couleur, mêlée à celle des championnats d'Europe, laisse présager un avenir rayonnant à notre jeune et jolie championne, dotée d'un gros mental, d'une désormais belle maturité et d'un talent fou... et dont le LEM est si fier !

 
Lundi, 08 Avril 2013 15:02

9 équipes sélectionnées aux Championnats de France

Le mois de mars était synonyme d'épreuves qualificatives aux Championnats de France par équipe pour les escrimeurs lyonnais puisque trois week-ends consécutifs étaient consacrés à cette tâche (les deux premiers à Vichy pour les juniors et les cadets, et le troisième à Montélimar pour les seniors).

Pour ces compétitions, le LEM a présenté pas moins de 12 équipes toutes catégories confondues, et neuf de ces équipes ont obtenu le sésame pour représenter le club lyonnais au plus haut niveau national.

Chronologiquement, ce sont les juniors qui sont entrés en lice les premiers, le LEM a envahi Vichy avec pas moins de cinq équipes, ce qui représentait plus du quart des équipes engagées ! Chez les garçons l'équipe 1 (Jules Carneau, Loris Chupin, Mathieu Garrucho, Robin Mallo) qui termine 2ème (défaite 45/39 en finale contre Grenoble) et l'équipe 2 (Martin Basila, Loic Richard, Antonin Rocher) qui termine 5ème se sont qualifiées, seule l'équipe 3 (Martin Delhomme, Paul-Louis Palluel, Maximilien Therras, Romain Vignoud) échoue de très peu en terminant 8ème. Les filles quant à elles réussissaient le grand chelem en se classant 1ère pour l'équipe 1 (Juliette Delhomme, Auriane Mallo, Lilia Malti) qui pourra ainsi défendre son double titre de Championne de France, et sera accompagnée à Mâcon par l'équipe 2 (Mahée Merica, Mélanie Sanchez, Anne Laure Simon, Maïlys Vignoud) qui se classe 2ème du tournoi.

Le week-end suivant c'était au tour des cadets de se rendre sur les bords de l'Allier avec deux équipes garçons et une équipe filles qui ont toutes obtenu leur qualification pour Grenoble, l'équipe 1 garçons (Martin Delhomme, Axel Mallo, Paul-Louis Palluel, Romain Vignoud) ratant d'une touche la première place (défaite 38/37 face à Vénissieux/Tassin). L'équipe 2 (Maxime Barniaud, Jules Boulez, Guillaume Chaix, Marc Doro) termine 6ème, et l'équipe fille (Eva Guidoum, Alice Mondot, Camille Nabeth, Maïlys Vignoud) se classe 4ème.

Enfin, les seniors se sont retrouvés pour le rendez-vous annuel à Montélimartrois équipes garçons et une équipe filles représentaient le LEM. Malgré un beau parcours les équipes 3 (Mathieu Diacomicoli, Frédéric Joint, Adrien Pic) 13ème au classement et 2 (Jules Carneau, Robin Mallo, Damien Pillac, Antonin Rocher) 8ème et qui perd son match à la mort subite 41/40 ne seront pas de la partie en juin prochain à Livry Gargan. En revanche l'équipe filles composée de Pauline Arneodo, Carolane Ciffotti venue prêter main forte à ses copines en faisant trembler jusqu'au bout les tireuses de Caluire en finale (défaite 44/45), Mélanie Sanchez et surtout Anne-Laure Simon la « diabolique » qui a terrassé quasi à elle toute seule l'expérimentée équipe villeurbannaise et l'équipe 1 garçons composée de Martin Basila, Loris Chupin, Julien Granet et du toujours jeune, beau et fringant Frédéric Le Louédec (surtout lorsqu'il se trouve sur les côtes du Rhône) se sont qualifiées pour essayer de conserver les titres de Champions de France N3 conquis au printemps dernier par les équipes hommes et dames du LEM à Hénin Beaumont, aujourd'hui dans le championnat senior N2.

 

Lire la suite...
 
Mardi, 05 Mars 2013 20:31

Auriane Mallo Championne d'Europe junior à Budapest !

 
 Budapest 2013 : Auriane Mallo est Championne d'Europe à l'épée !
Buda13 photo EDJ Auriane Mallo
Auriane Mallo entourée de ses camarades de l'équipe
de France et de Maître Jean-François Di Martino
Buda13-EDJ-Remise-Med-Auriane Mallo
Remise de la médaille d'or à Auriane Mallo par F. Pietruszka,
secrétaire général de la FIE et président de la FFE

On l'imaginait sans vraiment vouloir y penser... On l'attendait tous sans vouloir vraiment se le formuler... Oui, depuis sa victoire au tournoi de coupe du Monde de Mödling il y a un mois, il était plus que permis d'espérer une médaille d'Auriane Mallo dans un grand championnat. Et justement, celui qui se profilait allait être l'occasion de confronter le rêve à la réalité : les championnats d'Europe à Budapest allaient être le théâtre de la réussite et de la consécration du talent d'Auriane au niveau international.

Son tour de poule lui permit tout d'abord d'engranger une bonne dose de confiance avec 6 victoires sur 6 matchs sur des adversaires de très bon calibre telles que l'italienne Foietta (V5-2) ou l'ukrainienne Bondarenko (V5-3). Auriane prenait ainsi une excellente 3ème place dans le tableau, derrière les favorites Russes Gudkova et Bakhareva. Ceci lui permettait d'être exemptée du tableau de 64, tour qui fut malheureusement fatal à ses coéquipières Philippine Tachot, Cindy Marie et Amélie Awong. Les espoirs de la France pour une médaille individuelle à l'épée ne reposaient donc plus que sur les épaules d'Auriane... Par bonheur, en ce mardi 5 mars, elles étaient particulièrement solides !

Le tableau de 32 rapidement expédié face à l'israélienne Melentiev (15-7), se profilait en tableau de 16 l'ukrainienne Pantelyeyeva (n°14 mondiale), qui mena Auriane jusqu'à 12-10, la poussant ainsi dans ses premiers retranchements. Mais il était dit qu'Auriane, combattante comme jamais, n'allait pas abdiquer si vite : elle retourna la situation en mystifiant son adversaire par 5 touches portées d'affilée pour s'imposer 15-12.

Dans le match pour la médaille, elle fut opposée à la leader allemande Stahlberg, une droitière poignée droite, particulièrement en confiance puisque fraîchement auréolée du titre de championne d'Europe cadettes acquis quelques jours plus tôt. Peu impressionnée par cette allemande au jeu pourtant antinomique au sien (Auriane est gauchère poignée crosse), Auriane s'imposa sans coup férir 15-8 ! Elle allait ainsi cueillir sa première médaille dans un grand championnat de la plus belle des manières : face à un jeu qui lui aurait posé des problèmes quelques temps auparavant, démontrant ainsi qu'elle avait franchi un nouveau cap, tactique et mental, dans sa progression.

En demie s'élevait sur le chemin d'Auriane rien moins que la n°2 mondiale, l'immense estonienne Lehis (1m90). Là encore, il fallut qu'Auriane lutte avec l'un de ses démons d'antan : la patience... La tactique voulait en effet qu'Auriane tire l'estonienne sur son point faible, en lui faisant produire des attaques, et non pas en allant la chercher... Et ce fut fait de la plus belle des manières : en « aspirant » l'estonienne, elle la fit se découvrir pour mieux la contrer, la victoire était au bout (15-10) !

La finale allait l'opposer à la surprise du jour, la roumaine Tataran, qui s'était défaite dans l'autre demi-finale de la favorite russe Gudkova, championne du monde en titre, en retournant une situation pourtant compromise de 8-12 à 15-13. Auriane ne partait donc pas tranquille à l'heure de se brancher au bout de la piste... et bien lui en prit ! Fidèle à son tempérament d'attaquante et de gagneuse, elle mena le match tambour battant de la 1ère touche jusqu'à 12-9. Mais c'est là que la roumaine aux ressources insoupçonnées produisit son effort pour remonter touche par touche Auriane jusqu'à 13-13... puis 14-14...

Tout allait donc se jouer, la victoire et le titre, sur une seule petite touche. Une seule action pour « toucher » enfin le Graal, le titre tant convoité... Un seul instant, une fraction de seconde de doute et c'en aurait été fini... Mais il était dit qu'Auriane allait passer en revue en ce 5 mars 2013 toute la panoplie des qualités qui font le bois des champions et championnes : elle prit ses responsabilités et décida d'aller chercher la touche qui lui manquait... Décision du moment, vitesse de réalisation, explosion de joie, intense émotion ! Elle était Championne d'Europe !!!

Cette victoire d'Auriane récompense tout d'abord elle-même bien sûr, avec sa persévérance, sa détermination et sa capacité à franchir, une à une, les étapes du Haut-Niveau. Mais elle récompense aussi l'ensemble du jeune club du LEM, avec sa formidable ambiance, avec tous ses tireurs, compétiteurs et loisirs, qui l'ont un jour croisée sur les pistes d’entraînement et l'ont ainsi poussée à progresser, avec tous ses bénévoles, qui ont organisé et structuré le club pour permettre à des talents tels que ceux d'Auriane et tous les suivants d'éclore, à ses arbitres, à ses sponsors et ses indispensables partenaires institutionnels dont les principaux sont la Ville de Lyon et la Mairie du 6ème, et enfin à son encadrement technique.

Oui, tout le monde est uni en ce jour, LEM, CBL et partenaires, pour envoyer à Auriane, jusqu'à Budapest, un énorme BRAVO !!!

 

Les résultats détaillés de la compétition >>>

À la une sur le site de la FFE >>>

Téléchargement photos HR : Auriane Mallo Championne d'Europe junior

 
Lundi, 25 Février 2013 18:22

Les épéistes du LEM s'affirment en circuit national senior à Vénissieux

venissieux robin mallo web
Robin Mallo (3e g.) termine 5ème
du circuit national senior hommes de Vénissieux

Dimanche dernier se déroulait le circuit National senior de Vénissieux, dernier volet du « marathon » qui a vu les épéistes lyonnais, toutes catégories confondues, représenter le LEM ou la France tous les week-ends depuis le jour de l’an, avant un repos bien mérité.

Fort d’une délégation de 12 tireurs, les épéistes du LEM ont pris d’assaut le gymnase Jacques Anquetil ce samedi et déjà nous avons pu sentir une envie et une détermination de tous les instants car après le tour de poules Robin Mallo, Loris Chupin, Julien Granet et Frédéric Le Louédec s’étaient qualifiés directement pour le lendemain.

Ils allaient être rejoints à l’issue du tableau par 6 autres de leurs coéquipiers (William Pritchard, Simon Chanut, Karl Lehebel, Martin Basila, Jérémie Gonon et Frédéric Joint) ! Malheureusement, seuls Mathieu Garrucho, contraint à l’abandon la mort dans l’âme, à cause d’une vilaine tendinite persistante, et Antoine Vignaud n’accompagneront pas leurs camarades le lendemain. Déjà, avec 10 qualifiés à la fin du pré tournoi, les motifs de satisfactions et les sourires étaient largement présents en cette fin d’après-midi. Mais nos bretteurs ne voulaient pas en rester là !

En effet même si Karl Lehébel, Martin Basila, Frédéric Joint et surtout William Pritchard, pour son retour après une longue blessure, (défait d’une toute petite touche face à Erwann Fonson) durent abdiquer dès le tableau de 128, les six autres épéistes du LEM se qualifiaient pour le tableau de 64, représentant ainsi le dixième de l’effectif présent à ce stade de la compétition !

Ces 32ème de finale allaient être fatals à la « vieille garde lémurienne » puisque après s’être inclinés respectivement 15/13 face à Compere et Cherrier puis 15/10 face à Steeven Seloi, Frédéric Le Louédec, Jérémie Gonon et Simon Chanut laissèrent Robin (vainqueur de Berry 15/7), Loris (vainqueur de Louis Marguerettaz 15/8) et Julien (vainqueur du suisse Pirek 15/8), les deux premiers juniors et le troisième jeune senior, continuer l’aventure en 16ème de finale où le quota de dix pour cent des tireurs du LEM dans le tableau sera maintenu.

Les trois jeunes représentants du LEM que plus rien n’arrêtait continuaient de briller dans ce tournoi et c’était au tour de Quentin David (défaite 15/11 contre Robin), Antoine Demeulemester (défaite 15/12 contre Loris) et Joffrey Kusiak (défaite 15/10 contre Julien) d’en faire les frais ! C’est ainsi que nos trois jeunes lyonnais se présentaient en 8ème de finale d’un tournoi du circuit National seniors pour défier des pointures internationales.

À ce stade c’est Robin Mallo qui tira le mieux son épingle du jeu en éliminant l’international junior Steeven Seloi au terme d’un match intense et plein de suspense. Mené 12/10 à 33 secondes de la fin de l’assaut, Robin réussit à revenir à 12 partout avant de s’imposer 13/12 à la mort subite et de gagner son ticket pour les quarts de finale où il s’inclinera 15/10 sur l’expérimenté Olivier Stoltz de Colmar. Il s’en est fallu de peu pour que tous les trois se retrouvent en quarts puisque Loris et Julien ne s’inclinèrent que sur le score identique de 15/13 face à Ken Elie Zerbib (un autre international) et Elias Casado. Une bien belle et encourageante compétition où nos trois mousquetaires ont fait parler leurs qualités : le talent et la ruse pour Robin, la vélocité et la ténacité pour Loris et la passion et la réflexion pour Julien !

Après que les filles lyonnaises aient fait feu de tout bois en ce début d’année, les garçons, arrivant en nombre en national senior, ont prouvé que leurs progrès constants au sein du collectif du LEM leur permettent maintenant de briller. Ce week-end, ils ont montré leur énorme potentiel pour la plus grande joie et la fierté de leurs maîtres d’armes Rémy Delhomme et Frédéric Carre.

Bravo à tous ces garçons !

---

Téléchargement photos HR : Robin Mallo 5ème au CN de Vénissieux

 
Lundi, 18 Février 2013 18:11

Martin Delhomme en Or et le LEM meilleur club à Villeurbanne !

villeurbanne 2013 podium cadets web
Martin Delhomme en Or et Paul-Louis Palluel en Argent
au tournoi épée cadets de Villeurbanne

Ce week-end du 16 Février permit une nouvelle fois au LEM de briller lors du tournoi annuel d’épée de Villeurbanne.

Commençons par les cadets garçons. Saluons tout d’abord le parcours sans faute de Martin Delhomme qui décrocha avec talent la médaille d’or. Il n’eut pas un parcours facile puisqu’il dut sortir son ami Romain Vignoud (11e) en 8ème de finale, avant d’affronter Fabien Battut de Vénissieux (15-10) puis Andric Pianfetti d’EOL (10-7) avant de terminer en finale sur un nouveau duel fratricide l'opposant à son camarade de club Paul-Louis Palluel (15-11). Félicitons Paul-Louis pour sa première médaille d’argent individuelle qu’il décrocha à la suite de superbes matchs contre Pierre Bitchatchi (15-9) et Quentin Coat de Chabeuil (15-11). Notons également les performances de Bastien Desjames (10e et minime), Marc Doro (14e) et Jules Boulez (23e) qui ne perd que d’une touche contre Léo Valque.

Chez les cadettes la réussite était aussi au rendez-vous avec une double médaille de bronze pour Eva Guidoum qui s’incline 9-15 contre la gagnante Mélodie Harmant de Gleizé et Alice Mondot qui concède la seconde place à Sophie Haesebrouck de Caluire.

Chez les seniors hommes pas de médailles mais du beau spectacle. Frédéric Joint réalise le meilleur parcours en terminant 8e de la compétition après avoir dû éliminer son partenaire Adrien Pic (10e) en 8ème de finale avant de s’incliner contre le très expérimenté et gagnant de la compétition Hervé Lapierre en quart de finale. Martin Basila (9e) croisa de son côté le fer avec Stéphane Vienne qui ne lui fit pas de cadeau en 8ème de finale. Enfin Matthieu Diacomicoli (22e) fit encore parler de lui en réalisant un match extrêmement tendu contre Gwezheneg Berson de Vénissieux qui l’emporte d’une seule touche 14-15 au terme d'un match très serré.

Enfin n’oublions pas de saluer une nouvelle fois la performance de notre équipe de benjamins Amaury Toussenel, Aymeric Blache, tous deux du LEM, et Noam Renou (Décines) qui enchaînèrent 5 victoires sur 6 matchs en poule avant de s’imposer avec une grande maîtrise 12-11 en tableau de 16. Ils rateront de peu le podium contre l’équipe de Corbas en s’inclinant que 7-12 en quart de finale.

L'ensemble des résultats du samedi fut officiellement saluée par l’organisateur qui décerna au LEM le titre de meilleur club du tournoi de Villeurbanne, terminant premier aux points devant les clubs de Vénissieux et de Bron !

Le dimanche se déroulait le Circuit National senior dames, toujours à Villeurbanne, où étaient présentes bon nombre de membres des équipes de France junior et senior, dont Maureen Nisima, championne du monde individuelle 2010.

Après un tour de poule qualificatif parfaitement maîtrisé (6 victoires chacune), Auriane Mallo et Maud Tribaudeau gagnèrent leur ticket pour la fameuse D1 avec les toutes meilleures, alors que Mélanie Sanchez et Lilia Malti (pour seulement 2 petites touches) étaient reversées en D2.

Après le 2ème tour de poule, Mélanie, qui n'est que junior 1ère année, perdit en 32ème de finale après un combat épique : menée 8-3 au 1er tiers temps, elle ne perdit que 15-14 à la fin du 3ème après une remontée fantastique face à la future vainqueur de D2, Camille Lamarche (Paris CSPSE).

Lilia eut un beau parcours en D2 (victoires faciles en 32e et 16e de finale) mais dut s'incliner en 8ème de finale.

Quant à Auriane et Maud, elles firent mieux que rivaliser avec le "gratin" de la discipline. Après un second tour de poule réussi (Auriane invaincue et une seule défaite pour Maud), elle furent exemptées des 32ème de finale pour ensuite parfaitement maîtriser leur 16ème de finale. Et puisqu'il fallait décidément qu'elles fassent tout ensemble ce jour-là, elles s'inclinèrent toutes deux avec les honneurs face à Jeanne Louyriac de Levallois pour Auriane (15-13), et face à Clémentine Fernandez de Grenoble pour Maud (15-11). Elles prennent respectivement au final de prometteuses 12e et 13e places. La logique fut enfin respectée puisque c'est la grande championne et favorite Maureen Nisima qui remporta le tournoi.

---

Téléchargement photos HR : Podium cadets à Villeurbanne

 
« DébutPrécédent111213141516171819SuivantFin »

Page 13 sur 19